À la uneActualitésCaraïbesMartinique

La demande au sujet de la réouverture des plages rejetée par le tribunal

La demande tendant à la réouverture des plages et à la suspension de l'interdiction de la navigation de plaisance et des activités nautiques a été rejeté par le tribunal administratif de Fort-de-France.

Le tribunal administratif a été saisi en référé en urgence au sujet de la réouverture des plages en Martinique. Plages fermées depuis plusieurs semaines suite au coronavirus. Selon le tribunal, « les maires, qui ont une connaissance précise du terrain et des enjeux en présence, ont ainsi la charge de trouver, en concertation avec les services de l’Etat, un juste équilibre entre la sécurité sanitaire et la reprise progressive des activités.

En Martinique, une concertation a été engagée entre le préfet et les maires des communes concernées. Le préfet de la Martinique a proposé aux maires d’étudier la possibilité d’une ouverture des plages entre le lever du jour et 11h du matin. A ce stade, les maires ont réservé leur réponse et n’ont adressé au préfet aucune proposition visant à ouvrir les plages. En l’absence d’une telle proposition, les conditions réglementaires permettant d’autoriser de manière dérogatoire l’accès aux plages ne sont pas donc pas remplies. En conséquence, le Tribunal rejette la demande de suspension de l’interdiction de la navigation de plaisance et des activités nautiques en Martinique, ainsi que la demande d’injonction tendant à la réouverture des plages. »

Schoelcher à fait sa demande au préfet

La ville de Schoelcher a demandé au préfet de la Martinique Stanislas Cazelles de pouvoir ouvrir les plages de 6 heures à 18 heures, et ce, tous les jours. La baignade sera autorisée et non-surveillée. Dans sa demande, le maire de la commune indique qu’afin de prévenir tous rassemblements, une fermeture au public est prévue les jours fériés du 22 mai 2020 et du 1er juin (lundi de Pentecôte).

Seront autorisées (si la demande est acceptée) :

  • La promenade (seule, en famille, ou petit groupe de moins de 10 personnes issus de l’environnement de vie)
  • Le jogging
  • La pratique individuelle des sports nautiques, y compris la baignade

Seront interdits :

  • Les rassemblements de plus de 10 personnes
  • L’installation sur la plage en position assise ou allongée, hors les personnes à mobilité réduite
  • Les jeux de balles
  • La consommation d’alcool
  • Les barbecues, l’organisation de repas tant sur la plage, que les parkings attenants.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité