ActualitésCaraïbesMartinique

Courrier-colis : La Poste s’adapte face à l’épidémie de coronavirus

Les vols commerciaux ont été temporairement suspendus pour éviter la propagation du coronavirus. Face à ça, La Poste a dû s'adapter notamment pour les courriers et les colis.

Depuis le début, La Poste de La Martinique s’est adaptée aux conséquences de la crise sanitaire pour assurer ses missions prioritaires, en lien permanent avec les médecins du travail et les partenaires sociaux.

Un dispositif exceptionnel d’acheminement du courrier

Face à la forte restriction du trafic du fret aérien à destination de Fort de France, La Poste a financé l’affrètement d’un charter hebdomadaire à destination des Antilles-Guyane, avec en moyenne 4 tonnes pour La Martinique. Ce volume embarqué a parfois contraint de prioriser le transport aérien pour les courriers recommandés et les colis avec suivi. Les autres envois(1) ont alors été convoyés par la voie maritime.

Le courrier est arrivé !

C’est le jeudi 30 avril que les premiers containers ont été débarqués 17 tonnes de courriers dont certains sont datés du mois de mars. Cette arrivée de flux à distribuer, a permis dès le lundi 4 mai d’augmenter les journées des distribution des facteurs, qui passent désormais à domicile 4 jours(2) dans la semaine.

Une distribution désormais sans contact

Dans le contexte sanitaire, afin de respecter la distanciation physique, les facteurs réalisent une distribution « sans contact », pour livrer les lettres recommandées ou les colis sans recueillir la signature du destinataire. Après s’être assuré oralement de la présence du destinataire (interphone en immeuble, sonnette à l’extérieur du jardin, contact visuel…), le facteur remet le pli ou colis, dans la boite aux lettres du destinataire, et établit la preuve de distribution. Lorsque le destinataire est absent, le facteur continue à l’informer de son passage, en glissant dans la boite aux lettres un avis, précisant comment récupérer sa lettre ou colis.

Des services de proximité sur mesure

Acteur de proximité et de lien social, le facteur continue d’assurer ses visites dans le cadre du service « Veiller sur mes parents». Sur les sollicitations de l’ARS, de La Collectivité Territoriale de Martinique ou du Rectorat, des solutions uniques ont permis la distribution de masques aux personnes vulnérables, de tablettes ou de devoirs à destination des élèves en situation de déconnexion numérique.

La priorité : protéger le personnel et les clients

En concertation avec les partenaires sociaux et les instances représentatives du personnel, La Poste a mis en place à l’appui d’une évaluation des risques professionnels, les mesures de protection recommandées par les médecins du travail. Une visite de site dédiée à la vérification du respect des recommandations est réalisée régulièrement, dans les entités postales.

Bouton retour en haut de la page
Une collecte de cadeaux organisée pour les plus démunisLire la suite
+ +

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité