Robinet
Image d'illustration.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En pleine période de crise sanitaire liée au coronavirus, mais aussi du confinement, le Lamentin, mais aussi d’autres communes sont lourdement touchées par des coupures d’eau qui peuvent parfois durer près de deux semaines dans certains quartiers du Lamentin.

Une situation devenue intolérable, notamment sur le motif donné par les opérateurs à savoir la sécheresse. Il est vrai que cette période de sécheresse ardue aggrave une situation déjà fragile. En effet, des quartiers du Lamentin font face depuis plusieurs années et à n’importe quelle période de l’année à des coupures intempestives qu’il pleuve ou pas. Trop c’est trop.

Un collectif s’est donc monté et s’organise. Une première manifestation a eu lieu jeudi matin, où une cinquantaine de personnes mécontentes s’est rendue à Fort-de-France afin de manifester, confinés dans leur voiture tout en klaxonnant autour de la préfecture.

Confinement + crise de l’eau = citoyens à bouts !

Ce même collectif des usagers a écrit au préfet de la Martinique, Stanislas Cazelles pour une demande d’audience.

« Bien que des travaux et solutions miraculeuses soient en voie de régler un certain nombre de problèmes dans la gestion de l’eau, le quotidien de milliers de Martiniquais est beaucoup trop fortement impacté. Nous ne pouvons attendre le 7 mai, la prochaine réparation… Au cumul de la crise du Covid-19, le quotidien est complètement insupportable, ceci dans un relatif silence au vu des enjeux sanitaires, accompagné d’une communication inopérante des opérateurs, voir délétère (planning non tenus, guerre des opérateurs…travaux non-effectués depuis une décade…) Indépendamment de notre action de regroupement en vue de se mobiliser et de participer au règlement de la crise de l’eau, la crise de la crise, sachez que nous avons d’ores et déjà constitué un collectif de près de 300 personnes. La population de la Martinique est beaucoup trop fortement impactée par la situation, de sucroît dans ce contexte de confinement. Nous avons des questions à vous poser, des propositions à vous faire, nous souhaitons également, par respect, être entendus. Aussi, nous vous serions reconnaissants de nous accorder expressément une audience, pour un petit groupe qui représentera notre collectif. »

En parallèle à ce courrier, le collectif a indiqué engager une première action judiciaire très rapidement, et ce, dès la semaine prochaine pour demander des dédommagements ou encore l’annulation des factures. À suivre donc…

Il faut aussi noter que le raccordement de la 4eme canalisation provisoire à Séguineau au Lorrain est prévu ce lundi. Elle permettra d’améliorer le transit de l’eau provenant de l’usine de Vivé.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un séisme modéré de magnitude 4,6 sur l’échelle de Richter enregistré à Porto-Rico

Article précédent

Coronavirus : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 24 juillet, annonce le ministre de la Santé

Article suivant

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

Plus dans Actualités

Tu pourrais aussi aimer