Brancard Hôpital. Image d'illustration.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La crise du coronavirus que nous connaissons en ce moment est difficile. Difficile pour la population, mais aussi pour le personnel soignant qui pour une partie est sur les rotules. Une infirmière libérale, la population ne prend pas au sérieux cette pandémie. Elle ne prend pas conscience de la dangerosité de ce virus, car depuis le confinement décrété depuis mardi midi, la circulation est toujours aussi importante avec quelques excès de vitesse au passage.

Nous sommes dans un état psychologique et physique catastrophique

Dans son coup de gueule, cette infirmière indique qu’il y a beaucoup plus de cas que les 32 annoncés de manière officielle dans les médias. Il y a des soignants contaminés sur leur lieu de travail et le manque de sérieux d’une partie de la population n’arrange pas les choses.

L’infirmière rappelle que le plan blanc a été déclenchée au CHU, ce qui veut dire que le personnel qui était en vacances est rappelé de leurs congés. « La population ne comprend pas et minimise énormément… » Le but de ce coup de gueule est de faire cette population prendre conscience de la réalité en tout cas dans certains services à l’hôpital.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : 13 bureaux de poste prioritaires ouverts durant la crise sanitaire

Article précédent

Coronavirus : la Guadeloupe connaît à son tout son premier décès lié au covid-19

Article suivant

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

Plus dans À la une

Tu pourrais aussi aimer