•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois cas d’intoxications de patients ont été signalés en début de semaine. Des intoxications probablement liés à la consommation de caramboles. Parmi eux, deux présentaient une affection rénale.

L’ARS de Martinique a été informée en début de semaine, de trois cas d’intoxications de patients, probablement liés à la consommation de carambole. Parmi eux, deux présentaient une affection rénale.

En cette période de l’année propice à la consommation de la carambole (juillet-Septembre), l’ARS de Martinique rappelle aux patients insuffisants rénaux d’éviter la consommation de ce fruit sous toutes ses formes (en jus, en salade de fruit, en confiture, en sorbet ou en décoration dans les assiettes, de par sa forme étoilée).

Pour rappel, la carambole est le fruit comestible d’une plante tropicale appelée le carambolier.
De nombreuses études ont démontré la toxicité du fruit et de son jus non dilué. Pour les personnes présentant une insuffisance rénale, la molécule active augmente les risques d’aggravation des symptômes d’affection rénale ou neurologique.

En cas de consommation du fruit et d’apparition de symptômes tels que : hoquet rebelle et persistant, insomnie, agitation, confusion, convulsions, fourmillements, douleurs abdominales, nausées, vomissements, faiblesse musculaire, coma, il est conseillé aux patients insuffisants rénaux de contacter le 15.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’onde tropicale continue de montrer des signes de renforcement

Article précédent

Une violente collision entre une voiture et un vélo au Morne-des-Esses fait un blessé grave

Article suivant

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

Plus dans À la une

Tu pourrais aussi aimer