Il menace son ex-compagne de mort. Interpellé avec une arme en sa possession, il dort en prison

Un homme qui menaçait son ex-compagne de mort a été interpellé par la BAC avec une arme en sa possession. Lors de son audition, il a été condamné à une peine d’emprisonnement d’un an ferme.

Le 20 août 2018 à 23 h 00, une jeune femme se présentait au commissariat de Fort de France pour déposer plainte pour des faits de menaces de mort réitérées par téléphone. L’auteur de ces menaces se trouvait être son un ex-compagnon, père de sa fille. Ce dernier avait menacé la mère de famille de lui « mettre une balle » si elle ne lui présentait pas leur enfant.
Alors que la plainte de la victime était en cours de rédaction, les policiers ramenaient au commissariat un individu interpellé dans le cadre d’une affaire de port prohibé d’arme.

La victime informait les policiers qu’il s’agissait de l’individu qui l’avait menacée de lui « donner» une balle. Il était alors placé en garde vue pour s’expliquer sur les deux infractions relevées à son encontre. 
La BAC de nuit avait interpellé cet individu à Dillon. Il avait été trouvé porteur d’un chargeur de pistolet approvisionné de 9 cartouches.
Lors de son audition, il niait avoir proféré des menaces de mort réitérées à l’encontre de la mère de son enfant.

L’auteur des menaces et du port d’arme prohibé était présenté devant le procureur de la République le 22 août 2018, qui décidait de son incarcération provisoire avant sa comparution immédiate. Lors de l’audience du 23 août 2018, il était condamné à une peine d’emprisonnement d’un an ferme .

Texte : Police Nationale de Martinique.

Laissez votre avis
Close

Adblock détecté.

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.