491 incidents relevés depuis le lancement de la marche à blanc du TCSP. Respectons la signalisation

Plusieurs incidents ont été relevés depuis le lancement de la marche à blanc du TCSP le 23 mars dernier. Des comportements anarchiques d’automobilistes, cyclistes, motocyclistes et piétons ont été constatés. La CTM indique dans un communiqué qu’il faut respecter la signalisation.

“Sur 491 incidents identifiés, 379 relèvent de la présence de véhicules non autorisés dans le site propre et 27 concernent la présence d’individus sur les voies” indique la CTM dans son communiqué de presse.

En effet, depuis le lancement de la marche à blanc du TCSP le 23 mars 2017, pour la vérification et l’ajustement du fonctionnement du système sur les plans sécuritaires et techniques, plusieurs comportements anarchiques d’automobilistes, cyclistes, motocyclistes et piétons ont été malheureusement constatés, induisant une utilisation dangereuse des voies de circulation réservées aux BHNS.

Pour des raisons de sécurité et de bon déroulement de cette marche à blanc, il est rappelé à l’ensemble des usagers qu’AUCUN véhicule, AUCUN piéton ne doit circuler sur les voies réservées au TCSP.

Pour le moment, la mise en circulation de l’ensemble des 14 BHNS se fait par vagues de trois BHNS, contre 10 au cours du mois de juin. Le nombre de BHNS en circulation simultanée devrait atteindre 10 véhicules en service sur l’intégralité du réseau.

La sécurité et l’efficacité pour tous et par tous

“Chacun doit prendre conscience de l’impact de ces comportements sur le lancement de ce service public de transport. Il est fait appel à la responsabilité de chacun car ces incivilités ont pour conséquences :

  • le dérèglement des feux de circulation du TCSP : ces feux de circulation sont automatisés et réagissent à l’approche des BHNS. L’utilisation des voies par d’autres véhicules perturbe le système et génère des dysfonctionnements sur la gestion de la circulation dans toute l’agglomération.
  • l’augmentation du risque d’accidents : beaucoup d’usagers piétons, cyclistes et automobilistes se mettent en situation de danger en empruntant les voies réservées et en ne respectant pas la signalisation mise en place. Ces incivilités peuvent causer de graves accidents.
  • le rallongement de la marche à blanc et le surcoût de l’opération : la perturbation du fonctionnement général du système engendre des coûts supplémentaires et surtout, entraînera une prolongation de la période nécessaire à l’observation sécuritaire et technique.

Comme toute infraction à la sécurité routière, le non-respect des règles de fonctionnement du TCSP, liées à la signalisation et à l’utilisation des voies réservées aux BHNS, engage la responsabilité directe du contrevenant et est passible de verbalisation.”

GDE Erreur: Erreur lors de la récupération du fichier - si nécessaire, arrêtez la vérification d'erreurs (404:Not Found)

Laissez votre avis

Recevez gratuitement les dernières nouvelles de Martinique et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'Application "ZayActu" :

*

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté.

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.