55 kg de cannabis interceptés
Photo : forces armées aux Antilles

Dans la soirée du 26 octobre 2021, le patrouilleur Antilles-Guyane (PAG) La Combattante des forces armées aux Antilles (FAA) a intercepté, au Sud de la Martinique, une yole non pavillonnée suspectée de se livrer à du trafic illicite de stupéfiants. Lors du contrôle mené sous l’autorité du préfet de la Martinique, délégué du Gouvernement pour l’action de l’Etat en mer aux Antilles, l’équipage du PAG a découvert à bord du navire deux armes de poing chargées, 55kilos de cannabis et 24 kilos de tabac de contrebande.

À la demande du procureur de la République de Fort-de-France, les deux membres d’équipage, de nationalité saint-lucienne, la cargaison ainsi que l’embarcation ont été remis à l’antenne Caraïbes de l’office antistupéfiants (OFAST). Les deux individus ont été immédiatement placés en garde-à-vue par les enquêteurs.

Présentés en comparution immédiate le 29 octobre 2021, ils ont l’un et l’autre été condamnés par le tribunal correctionnel de Fort-de-France à une peine de trois ans d’emprisonnement. Le tribunal a également prononcé à leur encontre l’interdiction de détenir ou de porter une arme et l’interdiction du territoire français pour une durée de cinq ans.

La quantité de produits stupéfiants interceptée à l’occasion de cette intervention représente une perte de plus d’un millions d’euros à la revente pour le narcotrafic dans la région. Depuis le début de l’année, les actions des administrations aux Antilles en mer ont permis de retirer du marché plus de 11 tonnes de cocaïne dont 6,8 par les moyens des forces armées. L’opération de La Combattante représente la 7ème prise de stupéfiants de l’année pour les FAA et la seule concernant du cannabis.


Toute la France hexagonale concernée par une épidémie de bronchiolite sévère

Article précédent

Un médecin de SOS MEDECINS agressé à Fort-de-France, le service de la structure suspendu

Article suivant

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans Martinique

Tu pourrais aussi aimer