Voilà maintenant depuis plus d’une semaine que les soignants du CHU de Martinique sont mobilisés contre la mise en place du pass sanitaire et de l’obligation vaccinale. Jeudi et vendredi dernier (15 octobre 2021), des affrontements ont eu lieu entre forces de l’ordre (policiers et gendarmes) et soignants mobilisés, les vidéos tournées par plusieurs personnes sur place et publiées ont fait le tour des réseaux sociaux. Beaucoup n’acceptent pas ce qui s’est passé à proximité des Urgences de l’hôpital Pierre Zobda Quitman.

Si plusieurs syndicats ont déjà montré leur soutien par rapport à ces évènements, en ce mardi soir (19 octobre 2021), les chauffeurs de taxis de place se sont eux aussi mobilisés. Une mobilisation dite « silencieuse ».

Plusieurs dizaines de chauffeurs ont convergé depuis Carrère en direction de l’hôpital Pierre Zobda Quitman avec les feux de détresses allumés et sur une seule voie sur l’autoroute. Cette mobilisation des chauffeurs de taxis de place est en soutien aux soignants. Ils espèrent que ça ne puisse plus se reproduire sous peine de se mobiliser à nouveau et beaucoup plus sévèrement.


CHUM : les personnels hospitaliers autorisés à accéder à leur service sans présenter de pass sanitaire

Article précédent

Un préavis de grève illimitée déposé par l’intersyndicale de la CGSS Martinique qui demande le départ du directeur général

Article suivant

1 Commentaire

  1. Tout ça finira mal.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans Martinique

Tu pourrais aussi aimer