Après une journée très tendue, ce jeudi 14 octobre 2021 entre syndicats de la santé et forces de l’ordre, la mobilisation contre la mise en place du pass sanitaire et de l’obligation vaccinale au CHU de Martinique, notamment devant l’hôpital Pierre Zobda Quitman se poursuit ce vendredi. Des prises de parole sont actuellement en cours. Selon Force Ouvrière, toute la journée, un nombre important de soignants, vaccinés ou non vaccinés, accompagnés des représentants des organisations syndicales, ont refusé de se soumettre à ce « chantage révoltant ».

Combat ouvrier dénonce fermement les mesures belliqueuses du préfet aux ordres du gouvernement. Avec un grand mépris de la population et de la position d’une grande majorité par rapport à la question vaccinale, il envoie ses forces de police pour essayer de mâter les travailleurs alors que ceux-ci défendent leurs droits et ceux de la population.

Combat ouvrier affirme sa solidarité avec les travailleurs en lutte, les camarades, ceux de la Santé, ceux des pharmacies, et autres secteurs.


Décès de Marie-Line Lesdema ancienne conseillère territoriale

Article précédent

Prix du gaz : le syndicat des transporteurs de matières dangereuses a été reçu à la CTM, ce vendredi

Article suivant

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans Martinique

Tu pourrais aussi aimer