Hôpital Pierre Zobda Quitman.
Hôpital Pierre Zobda Quitman. Photo : Centre hospitalier Universitaire de Martinique
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Quatrième vague covid en Martinique : l’heure de vérité ». Plus d’une dizaine de docteurs du CHU de Martinique ont publié une lettre ouverte à la population afin d’alerter sur la situation plus que dramatique que nous connaissons actuellement suite à cette 4ème vague qui n’a pas encore atteint son pic. Une lettre ouverte qui fustige le comportement de certains qui crient à la manipulation dès lors qu’un article est publié sur les réseaux sociaux au sujet de l’épidémie en forte hausse.

« En regardant le passé, marronnage et héroïsme. Faut-il pour autant distordre la réalité du présent ? Dire non, pour le principe, pourquoi pas… au point d’être aveuglé et d’ignorer la menace ? « Même si ce virus tue partout, moi je saurai m’en protéger ». « Même si on me dit qu’il est méchant, on me ment il ne tue que les mourants ». « Même si plusieurs milliards d’individus se sont fait vacciner pour se protéger moi je préfère attendre. » Tu veux m’imposer un pass sanitaire moi je vais faire la fête car c’est ma liberté qu’on touche ». Autant d’arguments entendus et répétés à l’envi dans les médias et les réseaux sociaux.

À force de la cacher derrière un épais nuage d’informations erronées, la vérité s’est invitée désormais en Martinique avec une grande brutalité :
  • Record de France absolu des contaminations.
  • Nombre de patients en réanimation passant de 2 à 20 en 10 jours
  • 120 malades présents pour covid à la Meynard sur la même période
  • 33 admissions de patients covid en une journée
  • 2 à 3 décès chaque jour
  • un homme de moins de 30 ans entre la vie et la mort mis sous assistance circulatoire extra corporelle pour le maintenir en vie…

Dans cette lettre ouverte, il est indiqué que l’hôpital est submergé malgré le concours de la solidarité nationale et n’est plus en mesure d’assurer les soins comme il le fait habituellement, quelle que soit la pathologie. Les blocs opératoires tournent au ralenti, en n’assurant que les urgences non différables. La saturation des services nécessite d’envoyer des patients martiniquais dans les hôpitaux de l’hexagone, dans des établissements de l’île qu’il faudra équiper pour accueillir des patients sévères.

Selon nos informations, Stanislas Cazelles devrait annoncer de nouvelles mesures de restrictions, ce mardi 27 juillet 2021. La barre des 4 000 cas en une semaine a selon certaines sources été franchie. Allons-nous vers un nouveau confinement ? À suivre…

La lettre ouverte des docteurs


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un accident de moto sur la RN5 entre le pont de Rivière-Salée et celui du Diamant fait 2 blessés

Article précédent

Opération molokoy au Robert en direction de Fort-de-France, gros embouteillages

Article suivant

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans À la une

Tu pourrais aussi aimer