•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mercredi dernier, un salarié de Groupama Antilles-Guyane a été victime de propos racistes d’un cadre de l’entreprise « ferme ta gueule sale nègre ». Des faits qui ont immédiatement été relayés sur les réseaux sociaux. Depuis, les salariés de Martinique de Guadeloupe et de Guyane sont mobilisés. Ils réclament le départ immédiat de ce cadre de Groupama Antilles-Guyane.

Alors qu’une communication officielle était attendue ce lundi, la direction a finalement décidé de communiquer, ce samedi en début d’après-midi en indiquant qu’une procédure a été engagée à l’encontre de l’auteur des faits, visant à mettre fin à la relation contractuelle, au sein de Groupama Antilles-Guyane et du groupe Groupama, dans les délais les plus courts permis par la loi. Pour rappel, une mise à pied à titre conservatoire et à effet immédiat a été mise en œuvre dès le 17 juin dernier.

Mais ce n’est pas tout. L’entreprise informe qu’elle se portera solidaire de la victime en se constituant partie civile dans le cadre de la plainte engagée par le salarié victime des injures racistes. Dans ce même communiqué de presse, l’entreprise indique que le soutien psychologique apporté à la victime sera complété par la prise en charge, par Groupama Antilles-Guyane, des frais de procédure que le salarié victime engagera.

« Groupama, ça n’est pas ça »

Depuis ces faits, les réseaux sociaux sont en ébullition. Certains ont même indiqué mettre fin à leur contrat avec le groupe, pendant que d’autres demandent de boycotter Groupama. L’entreprise tente de rassurer ses clients en indiquant que Groupama Antilles-Guyane, « c’est une communauté d’hommes et de femmes, élus et salariés, qui incarnent de vraies valeurs de proximité, de responsabilité, de solidarité, d’engagement et de respect. Ce sont ces valeurs qui guident nos actions au quotidien au service de la satisfaction de nos sociétaires et en faveur du développement de nos territoires ».

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

CTM : fermeture des écoles du Lamentin accueillant des bureaux de vote le lundi 21 juin

Article précédent

Covid-19 : le couvre-feu en Martinique a pris fin, ce dimanche matin à 5H

Article suivant

1 Commentaire

  1. […] rappel, samedi dernier, Groupama Antilles-Guyane a indiqué dans un communiqué de presse qu’une procédure de licenciement a été engagée à l’encontre de l’auteur des […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans À la une

Tu pourrais aussi aimer