Il fait particulièrement chaud et lourd en Martinique, ces derniers jours
Beau temps.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La saison cyclonique 2021 sur le bassin atlantique a débuté officiellement, ce mardi 1er juin. Cependant, c’est bien la sécheresse qui intéresse la Martinique et la Guadeloupe, et ce, depuis plusieurs semaines maintenant. Selon Météo-France, si le mois d’avril a été déficitaire en pluie, celui de mai a été exceptionnellement sec sur les deux îles. Un déficit de pluie important qui retient l’attention, notamment par les conséquences que cela entraîne sur les ressources en eau, sur l’agriculture ou encore sur le risque de feu de végétation.

Certains amas nuageux un peu plus développés ont donné par ci par là quelques millimètres voire quelques dizaines de millimètres notamment sur le relief des pitons du Carbet (972), celui du Nord de la Basse-Terre(971) et des Grands-Fonds (971). Mais cela a été très insuffisant pour combler le déficit accumulé de jour en jour, dans une atmosphère souvent sèche, bien ensoleillée, chaude et ventilée…qui favorise de surcroît l’évaporation et l’évapotranspiration des végétaux.

Au final de ce mois de Mai, les déficits de pluies sont exceptionnels et atteignent par endroits des records. Ils sont quasiment partout, en Martinique comme en Guadeloupe, de l’ordre 70 à 90% voire davantage. On notera toutefois que St-Martin et St-Barth s’en tirent un peu mieux avec un déficit de l’ordre de 50 % …ce qui n’est néanmoins pas négligeable.

Cumul de pluie en Martinique et en Guadeloupe en mai 2021.

Image Météo-France Antilles Guyane.

A titre d’exemple, dans le pluviomètre de la commune du Diamant (972), il n’a été relevé que 6mm d’eau sur le mois …pour une normale de 106mm ! Au poste de référence de « Les Abymes Le Raizet », le cumul mensuel proche des 15 mm se classe au 2ème rang des mois de mai les plus secs de ces 70 dernières années (record de 7 mm en mai 2001). Sur la période du 1 avril au 31 mai, c’est la 2e fois que la pluviométrie est aussi basse à la station principale

de Martinique sur l’aéroport Aimé Césaire au Lamentin, en 74 ans de mesure…et en mai une seule journée a vu des pluies supérieures à 10 mm.

Cela va t-il s’inverser rapidement ?

À priori non ! A en croire les prévisions, les prochains jours, mêmes s’ils sont plus nuageux et proposent quelques averses passagères, ne seront pas vraiment pluvieux… et les tendances sur les semaines à venir voire sur le trimestre juin/juillet/aôut restent globalement déficitaires sur les îles. Il faudra vraisemblablement attendre la 2ème quinzaine de juin pour voir les ondes tropicales évoluer à la latitude de nos îles. Les premières, nées en sortie d’Afrique traversent pour le moment l’Atlantique à des latitudes proches de l’équateur …en arrosant plutôt la Guyane que les Petites Antilles.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La saison cyclonique 2021 débute officiellement, ce mardi. Une saison qui devrait être active

Article précédent

La Martinique a enregistré en une semaine 80 cas de covid-19 et un décès supplémentaire

Article suivant

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans À la une

Tu pourrais aussi aimer