Intérieur d'un bus.
Image d'illustration / Freepik.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voilà maintenant plus de deux semaines qu’un mouvement social prive plusieurs usagers du centre de bus. 26 lignes sont paralysées et une sortie de crise n’est pas encore au goût du jour. Pour Culture Egalité, trop, c’est trop. L’association dénonce dans un communiqué de presse la gestion de ce mouvement  « La régie des Transports de Martinique informe les usagers du réseau centre que 26 lignes sont actuellement non desservies… Et voilà, le travail d’information est fait… Débrouillez-vous ! »

En effet, depuis le 26 avril, date du début du mouvement social, les usagers de ces 26 lignes concernées doivent se débrouiller pour se rendre à leur travail, pour emmener les enfants à l’école, se soigner ou encore aller faire des courses. Culture Egalité rappelle qu’une fois de plus, ce sont les travailleurs et travailleuses pauvres, les jeunes, les personnes âgées qui composent la grande majorité d’usagers  des transports.

« Devons-nous rappeler que les femmes sont les grandes victimes de cette situation, elles qui doivent galérer pour s’assurer du transport de leurs enfants, des déplacements de leurs parents, qui doivent honorer des rendez-vous médicaux et autres… Devons-nous encore répéter qu’il est inconcevable qu’il existe toujours pas en Martinique, une véritable politique de transport qui réponde aux besoins des usagers ? Messieurs et mesdames les élu(e)s, les responsables, ça a trop duré. Au moment où beaucoup se projettent à la tête de la CTM, il est indispensable, pour une Martinique moderne et qui pense à sa population, d’assurer à tous et à toutes, grâce à un vrai service public de transport, ce droit indispensable à leur liberté : celle de circuler… C’est une affaire d’égalité des droits, d’équité et de démocratie. »

« Non assistance à personnes en danger « 

L’association de défense des usagers de transport de Martinique monte aussi au créneau via un communiqué de presse titré « non assistance à personnes en danger.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des routes du centre saturées depuis la fin du troisième confinement en Martinique

Article précédent

Carambolage sur l’autoroute après le pont de Chateauboeuf en direction du Lamentin et embouteillages

Article suivant

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans À la une

Tu pourrais aussi aimer