Intérieur d'un bus.
Image d'illustration / Freepik.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voilà maintenant depuis plus d’un mois que les usagers empruntant le réseau de transport urbain du centre galèrent pour pouvoir se déplacer. En cause, un mouvement social interne à l’entreprise SETRAC. Aujourd’hui, ce qui bloque est le paiement des jours non travaillés où chaque partie reste campée sur sa position. Dans un communiqué de presse rendu public, ce mardi après-midi (25 mai 2021), Alfred Marie-Jeanne, président du Conseil d’Administration de Martinique Transport indique que :
Le service sur le réseau du TCSP a été interrompu de force le jeudi 20 mai 2021 par des manœuvres d’intimidation menées par certains salariés des entreprises exploitantes du réseau bus, actuellement impliqués dans un conflit qui perdure depuis plus de 20 jours… En tant que président, je dénonce avec la plus grande fermeté ces pressions inacceptables exercées sur des salaries assurant simplement leur mission de service public. Il est inadmissible qu’un conflit au sein de 3 des 7 entreprises qui assurent la desserte des bus sur le réseau Centre, entrave l’activité des autres exploitants du réseau urbain centre.
Des demandes de desserte de lignes les plus importantes ont été formulées auprès des entreprises concernées. À ce jour, ces demandes sont restées lettres mortes. En tout cas, Martinique Transport étudie les dispositions à mettre en place pour assurer la continuité du service public pour certaines dessertes actuellement non exploitées. « Je mets en garde contre toute escalade dans le conflit en cours, et notamment, contre toute agression physique et autres atteintes aux matériels et infrastructures affectés au réseau. »

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sécheresse : des restrictions de l’usage de l’eau prises par la préfecture

Article précédent

Coupures d’eau : fermeture des accueils de loisirs, ce mercredi 26 mai au Lamentin

Article suivant

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans Actualités

Tu pourrais aussi aimer