Aéroport Aimé Césaire en Martinique
Aéroport Aimé Césaire en Martinique. ©ZayActu
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Face à l’évolution du nombre de cas de COVID-19 et de variants brésiliens présents sur le territoire guyanais et afin de limiter la propagation du Coronavirus en Martinique, les autorités compétentes ont décidé la mise en place de mesures sanitaires renforcées à l’arrivée à l’Aéroport Martinique Aimé Césaire pour tous les passagers en provenance de Cayenne.

Depuis Samedi 17 Avril 2021, les équipes de la Protection Civile effectuent des tests antigéniques auprès de tous les passagers en provenance de la Guyane, à leur arrivée sur notre territoire. Ces tests sont désormais obligatoires et s’ajoutent aux mesures sanitaires déjà en place, pour éviter la propagation du Coronavirus et du variant brésilien en Martinique.

La Préfecture de Martinique a établi une prise en charge spécifique des passagers en fonction du résultat de leur test antigénique effectué en salle d’arrivée de l’aérogare passagers.

Pour rappel, les déplacements entre la Martinique et la Guyane sont soumis aux motifs impérieux d’ordre familial, professionnel ou de santé. Tous les passagers en provenance de la Guyane et à destination de la Martinique doivent impérativement présenter à l’enregistrement un test RT-PCR de détection de la COVID-19 désormais effectué 36h avant l’embarquement, ainsi qu’une attestation sur l’honneur d’absence de symptômes liés au Coronavirus. De plus, l’isolement est obligatoire durant 10 jours à l’arrivée sur le territoire martiniquais ; un second test RT-PCR est également nécessaire à l’issue de la quarantaine.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élèves des lycées Schoelcher, Bellevue, Joseph Gaillard et Dumas Jean Joseph mobilisés, ce lundi matin

Article précédent

Contrôles routiers : 255 verbalisations dressées le week-end dernier pour non-respect du confinement et du couvre-feu

Article suivant

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans À la une

Tu pourrais aussi aimer