ActualitésCaraïbesMartinique

Une équipe de journalistes de ViàATV prise à partie lors d’un reportage annonce la chaîne sur sa page Facebook

Dans un post Facebook, la chaîne de télévision ViàATV annonce qu'une équipe de journalistes a été prise à partie lors d'un reportage. Deux militants étaient entendus, ce mercredi à la gendarmerie de Trinité et du Robert.

Lors d’un reportage sur la convocation de militants entendus dans l’affaire du saccage de la boutique JM à Macouba (du 13 février 2021), une équipe de journalistes de la chaîne ViàATV a été prise à partie annonce la chaîne privée sur sa page Facebook. « (Insultes et dégradation de véhicule). Notre équipe a été empêchée de travailler.  La liberté de la presse est une nouvelle fois attaquée ! » indique ViàATV. Les faits se seraient déroulés aux abords de la gendarmerie du Robert.

 

Au niveau des personnes présentes qui étaient au nombre de 4, elles démentent cette version des faits. Pour elles, il n’y a pas eu d’agression ou de dégradation du véhicule de leur part. « Nous n’étions que 4 devant la gendarmerie du Robert, avec une horde de gendarmes qui pourront témoigner qu’aucune agression nI physique, ni verbale. D’ailleurs LES GENDARMES ont demandé aux journalistes (Mediapart et ATV) de dégager l’entrée de la gendarmerie. Mais à quoi jouent ces journalistes MENTEURS ! Du fait de ne pas vouloir répondre à leurs questions par rapport au rendu journalistique de la rédaction, ces journalistes se sont sentis offusquer et sont répartis. »

Pour information, 2 militants étaient entendus, ce mercredi 3 mars 2021 à la gendarmerie de Trinité et du Robert dans cette affaire du saccage de la boutique de JM. Un appel à les soutenir avait été lancé sur les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un Adblock a été détecté dans votre navigateur. Afin de pouvoir accéder gratuitement à nos différents articles, il est demandé de désactiver votre logiciel.