ActualitésCaraïbesCoronavirusGuadeloupe

Coronavirus : la Guadeloupe enregistre en 48 heures 50 nouveaux cas de covid-19

La Guadeloupe enregistre en 48 heures, 50 nouveaux cas de coronavirus, ce qui porte à 367 le nombre de cas cumulés de coronavirus confirmés par tests PCR sur l'île sœur depuis le début de l'épidémie.

Communiqué de presse de la Préfecture

🔴Depuis lundi dernier, 50 nouveaux cas ont été enregistrés, ce qui porte à 367 le nombre de cas cumulés de coronavirus confirmés par tests PCR en Guadeloupe.

➡️ Au total, 21 269 tests PCR ont été réalisés en ville et à l’hôpital.

📅La campagne de dépistage « Tester-Tracer-Isoler » se poursuit poursuit avec ce jour et demain jeudi 13 août à Saint-Anne et Baie-Mahault. Il est important de continuer de se faire dépister avec ou sans symptômes.

➡️ D’autres actions seront mises en œuvre les prochains jours sur les communes qui ont accepté de s’associer à la démarche.

➡️ Une conférence de presse s’est tenue ce jour avec le préfet et la directrice générale de l’ARS afin de faire un point de situation sur l’épidémie de COVID-19 en Guadeloupe :

📌 En prévision du week-end du 15 août, les autorités conseillent d’éviter les grands rassemblements festifs. Une partie d’entre eux a été annulée par les organisateurs, publics et privés. D’autres feront l’objet d’interdictions du fait de la situation sanitaire.

📌 L’obligation de port du masque reste obligatoire dans les espaces publics clos pour les plus de 11 ans : centres commerciaux, administrations, lieux de culte, centres de vacances, hôtels… et à l’extérieur (certains lieux et rues aux Abymes et à Terre-de-Haut). Tous les maires ont été invités à faire part de leurs souhaits en la matière.

📌 Les rassemblements festifs de plage, à la rivière, en forêt, etc. sont à proscrire. Un cahier des charges élaboré avec l’intersyndicale de l’événementiel, l’ARS, le SDIS permet aux maires d’aménager les ERP (restaurants, bars) afin d’utiliser de manière responsable et raisonnable l’ensemble des espaces déclarés.

📌 Les « free-party », « Rhum Fest » ne sont pas autorisées compte tenu de leur caractère dangereux au plan sanitaire.

📌 Les rassemblements non déclarés feront l’objet de contrôles et sujettes à l’arrêt immédiat avec verbalisation des organisateurs et des participants de 135 € par personne sans préjudice des poursuites judiciaires.

📌 Une réflexion est en cours sur la gestion des flux aériens avec la Martinique, Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

📌 Des échanges ont lieu avec les autorités religieuses afin d’adapter les modalités et pratiques cultuelles : port du masque compris lors des processions, rappel des mesures de distanciation physique, annulation de certaines activités.

➡️Retrouvez plus de précisions dans le communiqué de presse ci-dessous⤵️
🔵 Protéjé-w é protéjé lézòt. Mété mas a-zòt ‼️
ℹ️ Plus d’informations sur la Covid-19 en Guadeloupe 👉https://bit.ly/3iN4kQb‼️

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité