À la uneActualitésCaraïbesMartinique

Gaz lacrymogène, jets de bouteilles et de pierres, les choses dérapent aux abords du commissariat de Fort-de-France

Plusieurs activistes ont été interpellés, ce jeudi matin par les forces de l'ordre. Depuis un comité de soutien s'est monté. Malheureusement les choses ont dérapé.

En ce début de soirée, aux abords du commissariat de Fort-de-France, la tension est palpable entre forces de l’ordre et activistes venus soutenir trois personnes interpellées, ce jeudi matin, tôt dans le cadre d’une enquête sur des violences présumées contre la police en mai dernier. Depuis, un comité de soutien s’est mis en place juste devant l’hôtel de police du centre-ville à Fort-de-France. Ces derniers ont joué durant plusieurs heures du tambour devant des policiers encagoulés.

Comme annoncé dans un précédent article, les gendarmes sont venus en renfort à la police nationale. Malheureusement, les choses ont dérapé. Les gendarmes ont chargé les activistes qui n’ont pas hésité à répondre. Actuellement, on peut assister à des jets de pierre, de bouteilles et de gaz lacrymogène. Les activistes Jay Asani et Chalissieuse sont en ce moment en direct sur leur compte Instagram et montrent ce qui se passe à Fort-de-France.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité