Sac poubelle
Image d'illustration. Freepik.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est une histoire qui émeut la toile depuis quelques jours. L’histoire d’un éboueur âgé de 46 ans qui s’est donné la mort vendredi dernier après avoir reçu une lettre lui notifiant son licenciement. La raison est la suivante : il avait accepté quelques jours auparavant deux bières offertes par un riverains au cours de son service au Fresne-Camilly (Calvados) et présentait par la suite un taux d’alcoolémie de 0,19g par litre de sang.

Selon nos informations, en 26 ans de carrière, il avait été mis à pied qu’une fois à la suite d’un changement de nom sur un planning selon un délégué CGT à la collectivité valorisation énergie déchets), société où travaillait l’éboueur décédé. Selon LCI, le syndicat ainsi que la CFDT dénoncent un management expéditif et de mauvaises conditions sociales au sein de l’entreprise et annoncent avoir saisi l’inspection du travail sur cette affaire.

De son côté la famille de l’éboueur envisage de porter plainte. « Ils auraient pu lui laisser une deuxième chance », confie le frère de la victime à la radio publique. « Mon frère a travaillé sans relâche pendant toute cette période, on était les héros du quotidien. Là c’est le monde qui s’écroule. » Veuf depuis plusieurs années, l’éboueur décédé laisse derrière lui un fils de 18 ans.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pourquoi la tête de la statue de Christophe Colomb a été décapitée aux Etats-Unis ?

Article précédent

La Martinique pourrait être intéressée par le passage d’une onde tropicale cette nuit

Article suivant

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

Plus dans Actualités

Tu pourrais aussi aimer