Eau rose de la mangrove au Diamant
Photo : Ludovic Louis.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’eau de la mangrove au Diamant qui devient rose, vous y croyez ? Et pourtant c’est bien le cas. Depuis plusieurs jours, de magnifiques photos sont publiées sur les réseaux sociaux montrant cette eau rose bonbon qui attire beaucoup de personnes. Ces dernières n’hésitent pas à rentrer pour en faire quelques clichés.

Mais qu’en est-il réellement de ce phénomène ? Est-ce dangereux pour la santé ? Explication de l’office de l’eau (ODE).

✨CHANGEMENT CLIMATIQUE✨

Depuis plusieurs jours les réseaux sociaux sont inondés de magnifiques prises de vue des eaux roses de la Mangrove du Diamant.

Ce phénomène naturel se produit régulièrement presque chaque année, depuis plusieurs années et à des périodes différentes, que ça soit au Diamant (Dizac, Anse-Cafard, sentier littoral Taupinière/O’Mullane), à Sainte-Anne (Caritan), Rivière-Pilote, etc…

Comme l’a expliqué Pascal Saffache (maître de conférence de géographie et d’aménagement à l’Université des Antilles), dans l’article de Martinique 1ère du 23/06/2020, il s’agit d’un stress hydrique suite aux fortes chaleurs de ces derniers mois:

« Il a fait particulièrement chaud donc l’eau douce s’est évaporée et donc vous avez une concentration de sels minéraux dans le peu d’eau qui reste dans la mangrove.
L’hyper concentration de sels minéraux a favorisé un développement algal. Ces petites particules roses sont des micro-algues qui se sont développées dans l’eau. »

Bien que naturel, ce phénomène reste l’expression d’une pression supplémentaire que subit la Nature.

📸: Ludovic LOUIS


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus en Guyane : le virus continue de circuler avec 234 nouveaux cas de covid-19 enregistrés, ce mercredi avec un décès supplémentaire

Article précédent

Plusieurs excès de vitesse relevés lors de deux opérations de contrôles menées sur l’autoroute et à la Pointe de Jaham

Article suivant

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

Plus dans À la une

Tu pourrais aussi aimer