L'actuMartiniqueSanté

Le confinement augmenterait-il le risque de phlébite et d’embolie pulmonaire ?

Sport à la maisonSport à la maison. Image d'illustration / Freepik.

Le docteur Henry Sitbon, un cardiologue exerçant à Montreuil tire la sonnette d’alarme. Dans un message, il indique avoir constaté lors d’une garde le week-end dernier, l’arrivée importante de patients avec phlébites et embolies pulmonaires. Le docteur informe que ces pathologies sont directement liées au confinement qui induit des périodes trop longues d’immobilisation et d’alitement.

En cette période de confinement qui sera très certainement prolongée au-delà du 15 avril 2020, il faut bien évidemment rester à la maison, mais il est recommandé de bouger, marcher et de faire de l’exercice et de porter si possible des bas de contention pour éviter des complications qui peuvent être plus graves que le coronavirus.

Il y a quelques mois, des chercheurs japonais avaient noté une augmentation de cas de thrombose veineuse et de sa complication, l’embolie pulmonaire suite à un séisme qui avait poussé la population à rester dans leur voiture durant plusieurs heures.