Ce samedi (29 février 2020) à la mi-journée, plusieurs associations militantes avaient appelées la population à se mobiliser à proximité de l’aéroport Aimé Césaire au Lamentin contre l’arrivée d’un avion de ligne supposé vide venant de Milan en Italie. Suite à cet appel, les forces de l’ordre sont montées en masse afin d’éviter que la piste d’atterrissage ne soit prise d’assaut par les activistes.

Finalement quelques tensions ont eu lieu entre ces derniers et les forces de l’ordre avec l’utilisation  de gaz lacrymogènes.

Un bus détérioré et des barrages sur l’autoroute

Plusieurs bus ont été bloqués avec barrage filtrant à proximité de l’aéroport des activistes qui souhaitent coûte que coûte empêcher les touristes de pénétrer sur notre territoire. Par la suite de nouvelles tensions ont eu lieu sur l’autoroute au niveau de la station-service où un bus avec des touristes Allemand a été bloqué. La circulation dans les deux sens a également été  bloquée par les activistes provoquant de gros embouteillages dans les deux sens. Les pneus ont été crevés et des tags ont été réalisés sur la façade du bus.

Les touristes sont descendus du bus sous escorte. Ils sont restés confiner dans l’espace aéroservice pendant plusieurs minutes en attendant l’arrivée d’un nouveau bus. Finalement, les touristes ont pu embarquer dans le navire qui a finalement quitté le port de Fort-de-France peu avant 23 heures.

En ce qui concerne les Italiens, plusieurs versions font face. Certains indiquent qu’ils sont entrés en Martinique depuis la Guadeloupe et ont été refusés par le MSC. Du coup, ils divaguent sur notre île, d’autres disent qu’ils prendront le bateau en Guadeloupe ce dimanche. Bref, pour l’heure rien ne confirme ces dires.


Le prix des carburants et de la bouteille de gaz en baisse au 1er mars 2020 en Martinique

Article précédent

La lettre ouverte de Karine Roy-Camille à la population martiniquaise suite aux mobilisations des dernières semaines

Article suivant

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

Plus dans À la une

Tu pourrais aussi aimer