À la uneActualitésCaraïbesMartinique

« Génocide silencieux : des photographies afin de dénoncer l’empoisonnement au chlordécone

Plusieurs photos ont été publiées sur les réseaux sociaux par Sharlène Tisserand, photographe. Elles visent à dénoncer l'empoisonnement au chlordécone.

Ceci n’est pas une série Netlfix, c’est la réalité ». C’est le message que nous pouvons apercevoir en légende d’une des photos publiées sur les réseaux sociaux depuis le 25 décembre dernier. Des photos réalisées par une photographe artistique et marketing, âgée de 29 ans à savoir Sharlène Tisserand (Mlle Fwaiz Photographie). Sur la photo d’illustration, on peut apercevoir des figurants dans un champ de bananes, habillés en tenu de bloc opératoire. Ces derniers sont perfusés à des bananiers. L’image est forte et parle d’elle-même.

Sharlène qui est à la tête d’une agence de communication (FWI ROUGE Agency) planche sur ce sujet de l’empoisonnement au chlordécone depuis plus d’un an. Pour elle, il n’y a pas forcément de message prédéfini à faire passer à travers ses photos, car une image vaut 1 000 mots. Nous avons pu la rencontrer et lui poser quelques questions sur son projet qui a remporté un franc succès sur les réseaux sociaux depuis sa mise en ligne.

Sharlène Tisserand
Sharlène Tisserand, photographe artistique et marketing.

1 – À travers votre projet, quel message souhaitez-vous faire passer auprès des internautes ?

2 – Depuis quand, planchez-vous sur ce projet et qu’est-ce qui vous a poussé à le mettre véritablement en place ?

3 – Ça fait combien d’année que la photo fait partie de votre vie ?

4 – Que pensez-vous du combat mené par les militants avec les boycotts des hypermarchés en Martinique ?

5 – Quel(s) projet(s) dans l’avenir ?

Découvrez quelques photos des coulisses de ce projet :

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité