Le témoignage poignant d’une internaute suite au malaise de son conjoint en juillet dernier

C’est une internaute qui témoigne sur les réseaux sociaux. Un témoignage poignant suite au malaise (rupture d’anévrisme) de son conjoint le 16 juillet dernier qui se retrouve aujourd’hui dans une situation délicate. Dans ce message elle parle aussi de la santé en Martinique.

“Le mardi 16 juillet à 6 heures 30 mon conjoint a fait un malaise j’ai donc appelé les urgences. Des voisins m’ont aidé à le mettre sur notre lit. Étant donné qu’il a fait ce malaise sur les toilettes je me trouvais debout a tenir tout son poids ce n’était pas une bonne position pour lui.

En le déplaçant il a repris connaissance, mais disais des choses qui n’avait ni queue, ni tête. Il a été allongé et  un oreiller a été mis sous sa tête il n’arrivait a bouger aucun de ces membres j’étais vraiment paniqué. Et toujours pas d’ambulance en vue sa fait déjà une bonne 20 aines de minutes. 30 minutes plus tard l’ambulance arrive. Les médecins commencent a le questionner et lui demande de se lever. Ces derniers lui tire les 2 bras pour le forcer à s’asseoir. Mais je vois qu’il y a quelque chose de grave. Alors j’explique qu’il y a 1 mois. Il a eu un malaise et l’ambulance l’a emmené suite a cette chute. Pendant 3 semaines il a eu une migraine insoutenables. Il a fait des scanners qui n’ont rien donné. Il y avait une équipe de 3 deux hommes et une femme pompière.
La femme conclue que comme mon conjoint rigole et disait des inepties je répète ces dire “il se fout de nous carrément il fait exprès “. Moi sous le choc je lui explique que c’est grave. Ce n’est pas son état normal.

10 minutes plus tard les mêmes hommes qui m’ont aidé à le déplacer m’affirme que le pompier dit a qui veux l’entendre que mon compagnon ” se fout d’eux et qu’il joue la comédie “. Alors il l’emmène a la Meynard vers 7h20. Bien sur à plusieurs reprises je fais part de mes inquiétudes a l’hôtesse des urgences qui me prend de haut et m’envoies chier poliment. Retenez bien. Il est arrivé à 7h20. Entre temps la famille arrive.

À 12h des médecins nous voient et nous expliquent qu’il a eu une RUPTURE ANÉVRISME. Très grave et qu’il et entre la vie et la mort. La le sol s’ouvre sous mes pieds. Mon cœur et compressé. Ils ne font pas cette opération en Martinique la seule chose qu’il peuvent faire pour lui et de retirer le sang qui se trouve dans son cerveau. 

Je vais abréger sa devient trop long il on pu l’envoyer en France c’est la seule chose que j’espérais mais au jour d’aujourd’hui il ne respire pas sans une machine qui le tient en vie. Ça fait bientôt 2 semaines et demie. Nous prions pour que Dieu pose ses mains sur lui et lui donne la force de s’en sortir. C’est un homme qui n’a que 49 ans qui a le cœur sur la main. Et si dans notre belle île il y avait des hôpitaux dignes de ce nom ce type de tragédie n’aurait jamais eu lieu. C’est vraiment déplorable.”

À l’image de la Guadeloupe mobilisée ce jeudi 1er août 2019, le secteur de la santé en Martinique n’est pas en reste et connaît quelques difficultés…

Laissez votre avis
Share Button

Recevez gratuitement les dernières nouvelles de Martinique et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'Application "ZayActu" :

*

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté.

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.