Harcelé à l’école, un enfant de 10 ans se suicide. “Je n’arrive pas à m’en remettre, j’ai du mal à accepter les faits” indique sa maman

Un enfant de 10 ans et originaire du Texas aux Etats-Unis s’est suicidé après avoir été harcelé à l’école. Il avait été roué de coups et avait découvert sur sa tablette “tue-toi”. Sa maman témoigne.

En janvier dernier, Kévin Reese Jr alors âgé de 10 ans et originaire du Texas aux Etats-Unis s’est suicidé après avoir été victime de harcèlement à l’école. En effet, ce dernier a été roué de coups et a découvert sur sa tablette une phrase horrible “tue-toi”.

Malheureusement, le garçonnet a été retrouvé pendu dans un placard chez lui. Sa maman elle complètement détruite par ce fait a décidé de témoigner et de dénoncer le harcèlement dont a été victime son fils seulement âgé de 10 ans. Elle a expliqué que Kévin aimait dessiner et peindre chez lui, mais était tourmenté à l’école “mais je ne pensais pas qu’il irait aussi loin, jamais”.

“Je n’arrive pas à m’en remettre, j’ai du mal à accepter les faits”

“Je n’arrive pas à m’en remettre, j’ai du mal à accepter les faits”. Et d’ajouter : “Je pensais qu’il gérait la situation. Ils écrivaient sur son bureau qu’il devait se tuer, qu’il n’avait pas sa place ici. Lorsque c’est devenu violent, en novembre 2018, il est rentré à la maison en pleurant parce qu’il n’avait pas rendu les coups et l’un des garçons l’a frappé plusieurs fois.” Pour la maman de Kevin, son fils “en avait juste assez” : “Il s’est senti coincé”.

La maman indique aussi que c’est la sœur de Kévin âgée elle, de 13 ans qui a découvert son corps pendu dans un placard. “Elle m’a appelé tout de suite, se remémore avec douleur la maman. Elle criait au téléphone, je ne comprenais rien. Elle hurlait : Kevin s’est pendu dans son placard ! Je lui ai dit de raccrocher et d’appeler le 911. C’était irréel d’autant que j’étais dans un endroit où je ne pouvais pas bouger.”

Seulement voilà, le jeune Kévin avait dénoncé à l’établissement les coups reçus par ses camarades. C’est un employé lui même qui a informé la maman de ça, sans que rien ne soit fait.

La mère dévastée espère qu’elle pourra aider d’autres parents en s’exprimant. “Faites attention à votre enfant, ne supposez pas que les choses sont gérées à l’école.”

Laissez votre avis
Share Button

Recevez gratuitement les dernières nouvelles de Martinique et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'Application "ZayActu" :

*

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté.

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.