InternationaleL'actuMartinique

La dengue tue une gendarme en Nouvelle-Calédonie. Le virus s’installe en Martinique

MoustiqueMoustique.

Une gendarme est décédée des suites de la dengue en Nouvelle-Calédonie. Mère de famille et en poste depuis août 2018, c’est la première victime de l’épidémie qui a débuté fin décembre.

L’épidémie de dengue qui a débuté fin décembre 2018 en Nouvelle-Calédonie a fait sa toute première victime. Il s’agit d’une gendarme âgée de 43 ans en poste depuis août 2018 dans l’archipel emportée par le virus de la dengue.

La Nouvelle-Calédonie connaît une accélération inquiétante du virus de la dengue transmise par le moustique. En effet, en un peu plus d’un mois, il a été recensé 700 cas de dengue avec une cinquantaine d’hospitalisations.

En ce qui concerne la gendarme décédée, elle n’avait aucun antécédent médical. Le gouvernement local a précisé dans un communiqué que la quadragénaire était décédée au Médipôle de Koutio (périphérie de Nouméa), où elle avait été admise la veille « en réanimation suite à un malaise. »

Le virus s’installe en Martinique

Le virus de la dengue est lui en train de s’installer en Martinique. En effet, si nous ne sommes pas encore à l’ordre de l’épidémie, on compte une trentaine de cas évocateurs, trois passages aux urgences dont un aux urgences pédiatriques et deux hospitalisations. Il est demandé à la population de prendre toutes les dispositions nécessaires afin de ralentir voire stopper la propagation de la maladie et donc du moustique.