Tentative de vol avec violences au Lamentin. L’individu a été interpellé

Un individu violent a tenté de dérober le véhicule d’une automobiliste, le 16 janvier dernier au Lamentin au quartier Calebassier. Ce dernier neutralisé par des témoins a été interpellé par les forces de l’ordre. Il est condamné à 30 mois de prison ferme dont 12 mois de mise à l’épreuve.

Le 16 janvier 2019 à 13h25, secteur Calebassier au Lamentin, un individu cagoulé et ganté assénait de violents coups de poing au visage et sur la tête de la victime à l’aide d’un poing américain.
Puis, il se mettait à la place de la conductrice (âgée de 60 ans) et tentait de dérober le véhicule. Il était stoppé dans sa manœuvre par un pot à fleurs en béton. 

Dans un premier temps, des témoins parvenaient à neutraliser l’individu en attendant l’arrivée des forces de l’ordre, mais l’individu réussissait à prendre la fuite. 

Sur place, aidés de nombreux témoins, les fonctionnaires de police parvenaient à localiser l’individu. Après une course poursuite à pied, ils l’interpellaient dans une impasse quartier Césaire. Ce dernier était porteur d’un couteau.
La victime blessée et très choquée (plusieurs plaies saignantes au visage et hématomes) était transportée par les Sapeurs Pompiers au CHU.

L’agresseur était placé en garde à vue au commissariat du Lamentin.  Lors de la fouille de sa sacoche, il était découvert un poing américain ensanglanté, une paire de gants, 80 gr d’herbe de cannabis ainsi que le tee-shirt rouge qu’il portait au moment de son méfait. Lors de ses auditions, il finissait par reconnaître cette agression et justifiait son acte par un besoin d’argent afin de passer son permis de conduire.

Les recoupements effectués par les enquêteurs de la BSU du Lamentin mettaient en évidence, que ce très jeune homme avait commis depuis sa sortie de prison au mois de décembre 2018, un vol à main armée, un vol avec effraction, un vol avec violences (victime âgée de 76 ans) et un recel de vol.

Durant sa garde à vue, il était entendu dans le cadre de ces procédures. Il reconnaissait en être l’auteur.
Sur instructions du parquet, il était déféré le 18 janvier 2019 et écroué dans l’attente de son jugement. Le 21 janvier, il était condamné à 30 mois de prison ferme dont 12 mois de mise à l’épreuve. Il est à noter que cette condamnation correspond seulement à l’affaire traitée en flagrant délit. Il sera jugé ultérieurement pour les autres délits.

Source : police nationale de Martinique

Laissez votre avis
Share Button

Recevez gratuitement les dernières nouvelles de Martinique et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'Application "ZayActu" :

*

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté.

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.