Nouveau cas de maltraitance sur des animaux. Une nouvelle plainte déposée

Plusieurs chiens ont été battus à coups de coutelas par une personne. Le propriétaire sous le choc a porté plainte. Un nouveau cas de maltraitance sur des animaux en Martinique.

De nouveaux actes de barbarie ont eu lieu en Martinique sur des chiens. C’est l’association “SOS Animaux de Compagnie” qui rapporte ces faits. Deux chiens de type rottweilers de deux ans et leur bébé de 8 mois très sociables et non dangereux ont été frappés à coups de coutelas par une personne qui selon l’association avait installé des moutons à proximité d’un terrain où se trouvait les chiens. Un enclos installé sans autorisation.

Malheureusement, la mère a succombé à ses blessures et le bébé lui a pu être sauvé grâce à l’intervention d’un vétérinaire. Le propriétaire des chiens sous le choc a décidé de porter plainte.

Quelles sont les sanctions en cas de maltraitance sur un animal ? 

La personne qui exerce publiquement ou non des sévices graves, ou de nature sexuelle, ou qui commet un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisés, ou tenu en captivité, est puni de :

  • 2 ans de prison,
  • et 30 000 € d’amende.

Le juge peut prononcer, à titre complémentaire, l’interdiction définitive ou provisoire de détenir un animal.

En cas de condamnation du propriétaire ou si le propriétaire est inconnu, le tribunal peut décider de remettre l’animal à une association de protection animale. Celle-ci pourra en disposer librement.

En cas de maltraitance, il faut contacter :

  • les autorités (gendarmerie, commissariat de police, services de la préfecture…),
  • les services vétérinaires de la direction départementales de protection des populations,
  • une association de protection animale.

Source : www.service-public.fr

Laissez votre avis

Recevez gratuitement les dernières nouvelles de Martinique et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'Application "ZayActu" :

*

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté.

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.