Contrôles routiers aux abords d’établissements scolaires : 23 véhicules immobilisés et une centaine d’infractions relevée en 3h de temps

Plusieurs contrôles routiers ont eu lieu, ce vendredi matin (7 décembre 2018) de 6 heures 30 à 9 heures 30 aux abords d’établissements scolaires de l’île. Si une centaine d’infractions a été relevé, 23 véhicules ont été immobilisés.

En 2017, les usagers de “deux-roues motorisés” qui ne représentent que 2 à 3% des véhicules en circulation, ont été impliqués dans 45% des accidents corporels de la circulation en Martinique (68 accidents dont 26 avec non port du casque). Depuis le début de l’année 2018, leur sur-représentation dans les accidents est encore de 44 %.

Certains d’entre eux utilisent quotidiennement leur engin pour se rendre au sein des établissements dans lesquels ils sont scolarisés.

Une opération coordonnée de sécurité routière ciblant principalement ces usagers aux abords des emprises de l’éducation nationale a été réalisée par l’ensemble des unités de gendarmerie de la Martinique ce matin de 06h30 à 09h30.

76 gendarmes ont été engagés sur le dispositif mis en place aux abords de 11 collèges et lycées de l’île, où 148 véhicules ont fait l’objet du contrôle.
Au bilan 115 infractions ont été relevées, s’établissant comme suit :
– 6 défauts de permis de conduire ;
– 10 défauts d’assurance ;
– 45 non ports de la ceinture de sécurité ;
– 6 non ports du casque ;
– 6 usages du téléphone tenu en main ;
– 4 non respects de l’arrêt absolu imposé par un panneau stop ;
– 5 vitesses excessives au regard des circonstances ;
– 31 infractions diverses (règles administratives et équipement des véhicules).

En outre, 23 véhicules ont été immobilisés et une petite quantité de résine de cannabis a été saisie.

Il convient une nouvelle fois de souligner le nombre extrêmement élevé de non ports de la ceinture de sécurité que ce soit aux places avant ou arrière des véhicules. En 2017, sur les 20 usagers de la route qui ont perdu la vie en zone gendarmerie, 7 ne portaient pas la ceinture de sécurité, ce qui leur a malheureusement été fatal.

Les militaires de la gendarmerie vont encore renforcer les contrôles en la matière dans les jours à venir et il n’y aura aucune indulgence au regard des drames humains que cela représente à chaque fois.

Source : gendarmerie de Martinique

Laissez votre avis

*

Fermer

Adblock détecté.

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.