Un homme de 62 ans frappé par deux individus lors d’un refus de priorité au rond-point de Place d’Armes au Lamentin

Le lundi 1er octobre, un homme de 62 ans a été pris à partie et suivi par deux individus lors d’un refus de priorité au rond-point de Place d’Armes au Lamentin. Les deux mis en cause étaient déférés devant le procureur de la République. L’un était placé en détention provisoire, et l’autre placé sous contrôle judiciaire.

Le 1er octobre 2018 à 11h50, rond point Place d’Armes au Lamentin, suite à un refus de priorité, un automobiliste était pris à partie par un individu monté sur un scooter. Ce motard était aussitôt rejoint par son frère à bord de son véhicule automobile.
La victime, un homme de 62 ans, recevait un violent coup de poing à l’œil porté par le motard. Dans le même temps, l’agresseur en profitait pour lui dérober de l’argent et son téléphone portable. La victime sortait de son véhicule et le motard intentionnellement desserrait le frein à main pour qu’il percute la voiture de son frère.

Au vu des dégâts occasionnés, les deux frères frappaient la victime et lui réclamaient de l’argent pour les réparations.  La victime parvenait à s’enfuir avec son véhicule mais était suivie par les deux frères. L’automobiliste parvenait à se réfugier au commissariat du Lamentin. Les deux mis en cause étaient interpellés et placés en garde à vue.  Les agresseurs niaient totalement les faits reprochés.
L’audition d’un témoin venait corroborer les violences en réunion et le vol.

Le 25 juillet 2018, ces deux mêmes individus, suite à un différend relatif à un accident matériel de la circulation, avaient tenté d’extorquer de l’argent à une autre victime dont ils voulaient obtenir un dédommagement financier, sans passer par la voie des assurances. Les deux frères se présentaient au domicile de l’automobiliste pour obtenir de l’argent. 
Ce dernier refusait de leur donner une somme d’argent et maintenait son désir de faire un constat à l’amiable. Un des frères s’emparait d’un objet métallique et causait la dégradation de la portière du coffre et du rétroviseur du véhicule de la victime.

Les deux mis en cause étaient déférés devant le procureur de la République. L’un était placé en détention provisoire, et l’autre placé sous contrôle judiciaire .

La police nationale de la Martinique au vu de cet exemple met en garde les automobilistes contre certains usagers de la route malhonnêtes, qui à l’occasion d’un accrochage (volontaire ou non), cherchent à soutirer des sommes d’argent sans mesure 
avec le dommage subi. 
Il convient de privilégier l’usage du constat amiable qui garantit l’objectivité et les droits de chacun.  En cas d’agression avec demande de remise d’argent sous contrainte, n’hésitez pas en urgence, à solliciter les forces de l’ordre via un appel « 17 » et à déposer plainte. 
Enfin ayez toujours le reflex de relever le numéro de la plaque d’immatriculation du véhicule en cause.

Source : Police Nationale de Martinique

Laissez votre avis
Fermer

Adblock détecté.

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.