Une femme de ménage soupçonnée d’avoir empoisonné des bébés dans une crèche

La femme de ménage d’une crèche est soupçonnée d’avoir empoisonné des bébés en mélangeant des anxiolytiques au lait des biberons. Elle a été mise en examen par le parquet de Bobigny.

Une tentative d’empoisonnement sur deux bébés. C’est ce qui est reproché à une femme de ménage d’une crèche. Tout commence le 5 juin dernier. Le personnel de la crèche reçoit comme chaque matin les enfants. Il est alerté par le comportement d’un enfant de 16 mois qui venait de manger son goûter. Il somnole et titube.

Les médecins sont alors contactés et l’enfant est hospitalisé à l’hôpital de Ville-Evrard en Seine-Saint-Denis qui découvre des traces de benzodiazépine (un anxiolytique) dans le sang de l’enfant. Mais ce n’est pas tout. Deux semaines plus l’histoire se répète, sur un bébé âgé de seulement 9 mois qui présente les mêmes symptômes.

Une enquête est alors ouverte avec la mise en place des mesures de sécurité qui a été renforcée dans les crèches. Finalement, une femme de 53 ans est alors placée en garde à vue, puis mise en examen et placée sous contrôle judiciaire. Lors de sa garde à vue, cette femme ne reconnaît pas les faits. Elle se dit “dépressive” ce qui pourrait expliquer la présence des calmants retrouvés chez elle. Selon une source proche de l’enquête, interrogée par l’AFP, les enquêteurs trouvent une ordonnance à son domicile. Sur celle-ci figure un médicament qui contient de la benzodiazépine.

Laissez votre avis
Tags
Fermer

Adblock détecté.

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.