Un directeur d’école dénonce un viol. Il est licencié pour faute grave

Le directeur d’un collège catholique du Gard (en France) a été licencié après avoir dénoncé un viol. Pour lui il a fait ce qu’il devait faire et c’est sans regret.

En mars dernier, au cours d’un voyage scolaire d’une classe du collège privé catholique (de Saint-Joseph à Saint-Ambroix dans le Gard) à Malte, deux élèves de 4ème violent un autre camarade. Une scène filmée et diffusée sur Snapchat. Suite à ça, le directeur informé de ce qui s’est passé au retour du voyage, conduit la victime et sa famille à la gendarmerie pour déposer une plainte.

Un geste qui n’a pas été au goût de sa hiérarchie qui lui reproche de ne pas avoir été immédiatement prévenue. Il a été aussitôt licencié pour faute grave. Le directeur de son côté est sorti du silence. “On me sanctionne pour avoir protégé une victime de viol. J’ai fait ce que je devais faire”. L’avocat du directeur va même plus loin. “Peut-être ne voulait-on pas qu’il dénonce ce viol ?” Ce directeur qui ne regrette en rien sa dénonciation va saisir les prud’hommes pour dénoncer un licenciement sans motif réel.

Pour revenir au fait, les deux élèves auteurs du viol ont pu être identifiés grâce à la vidéo diffusée sur Snapchat. Ils ont été mis en examen pour viols en réunion, suivis ou précédés de violences et pour harcèlement moral.

Laissez votre avis
Tags
Close

Adblock détecté.

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.