Les centres de contrôles technique pris d’assaut par les automobilistes

C’est actuellement la ruée vers les centres de contrôles technique depuis plusieurs jours à l’approche du 20 mai. Une date qui marque le changement de la réglementation.

À partir du 20 mai, le contrôle technique coûtera plus cher et va se durcir. Les automobilistes l’ont bien compris. Depuis plusieurs semaines, les centres de contrôles de technique sont pris d’assaut par ces derniers avec une intensification ces derniers jours.

On remarque effectivement une file d’attente importante devant chaque centre dès 7 heures du matin comme à la Pointe Jean-Claude au Robert ou encore à Augrain. Ces deux centres connaissent un afflux d’automobilistes affolés par la réforme du contrôle technique qui entrera en vigueur le 20 mai prochain.

Centre de contrôle technique à Augrain au Robert. ©ZayActu

Mais qu’est ce qui changera réellement ?

Ce contrôle technique qui rend fou les automobilistes va évoluer. Les points de contrôles passeront de 124 à 132 avec un nouveau critère de défauts qui fera son apparition. À savoir, les défaillances “critiques”. Si l’automobiliste reçoit une contre visite, le centre agrée donne une autorisation de rouler et ce pour 24 heures, le temps de faire les réparations nécessaires (dans un délais de deux mois), sinon l’automobiliste s’expose à une amende de 135 euros.

Il faut savoir que les défauts critiques ne concernent que 2 à 3% des véhicules en circulation. À savoir, les pneus lisses, des fissures dans le pare-brise. En gros, ce sont les défauts qui mettent en danger la sécurité des automobilistes.

Ce contrôle technique sera plus cher. Les centres pourront fixer librement le prix du contrôle technique, mais une augmentation de 15 à 20% aura lieu.

Laissez votre avis

*

Tags
Fermer

Adblock détecté.

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.