Deux randonneurs égarés à la Montage Pelée retrouvés sains et saufs

Deux randonneurs  égarés, le jeudi 14 décembre 2017 en début de soirée ont été retrouvés sains et saufsCette situation malheureusement courante rappelle à quel point la bonne préparation d’une randonnée est importante.

Jeudi 14 décembre 2017 à 20h00, le centre opérationnel de la gendarmerie reçoit un appel signalant deux randonneurs égarés sur le sentier qui mène à la Caldéra, situé sur les flancs de la Montagne Pelée. Une patrouille de la brigade du Morne-Rouge, ainsi qu’une équipe de quatre gendarmes mobiles de l’escadron de Revigny-sur-Ornain, se transportent au départ du sentier.
 
Les gendarmes entrent en contact téléphonique avec les randonneurs égarés dans la nuit sans moyen lumineux, rendant la redescente dangereuse.
 
Une équipe de deux gendarmes part à leur rencontre afin de les aider à regagner le parking de l’Aileron.
Calmes et en bonne santé, les deux sportifs ont suivi les conseils prodigués afin de faciliter la jonction avec les gendarmes partis à leur rencontre. Ils ont ainsi pu redescendre aidés par les gendarmes et regagner leur lieu d’hébergement à 21h30.
 
Cette situation malheureusement courante rappelle à quel point la bonne préparation d’une randonnée est importante.

Conseils aux randonneurs :

 
Le climat et la topographie de l’île sont deux enjeux primordiaux que les vacanciers ne prennent pas toujours en considération. En effet, la nuit tombe très vite et les randonnées en forêt tropicale ou sur les sommets doivent être programmées en début de journée. Un départ trop tardif entraîne le risque de se faire surprendre par la nuit. La densité de la forêt ou le caractère escarpé des lieux rend difficile voire impossible l’orientation de nuit.

Quelques conseils :

 
– partir en randonnée plutôt le matin que l’après midi ;
– prévoir un délai suffisant pour boucler la randonnée avant la tombée de la nuit ;
– se renseigner sur les conditions météorologiques ;
– ne pas surestimer ses capacités, souvent diminuées sous un climat tropical ;
– la préparation matérielle est importante et peut sortir le randonneur de situations délicates : téléchargez de ce fait, sur son smartphone, une application GPS afin de se repérer ou orienter les secours le cas échéant, (certaines applications gratuites fonctionnent de manière très satisfaisante, y compris hors couverture réseau) ;
– s’assurer que son smartphone ou téléphone soit chargé à 100 % avant le départ en randonnée, (certaines applications de localisation ou GPS sont gourmandes en énergie). Une batterie externe permet de s’assurer une autonomie plus importante ;
– se chausser et s’habiller en conséquences ;
– prévoir de l’eau en quantité suffisante pour la randonnée mais également en cas de difficulté ;
– emporter des « barres de céréale » ;
– se confectionner un « fond de sac » léger ;
– prévoir des vêtements de pluie et des sacs de protection ( sacs poubelle ou zip ) pour protéger les objets sensibles ( téléphones , papiers d’identité , appareils photos…) en cas de grosses pluies. Ne pas se fier à une météo clémente en début de randonnée : elle peut très vite changer ;
– emporter une carte papier de la zone de randonnée et une boussole ;
– emporter une lampe torche et un outil multifonction ( couteau suisse… ) et deux mètres de cordelette, pouvant servir à changer un lacet cassé, réparer un sac à dos, se confectionner une atèle …. ;
– s’équiper d’une trousse à pharmacie.
 
Source : gendarmerie de Martinique
Laissez votre avis

Recevez gratuitement les dernières nouvelles de Martinique et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'Application "ZayActu" :

*

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté.

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.