ActualitésCaraïbes

Une personne décédée de l’Hantavirus, similaire à la leptospirose à la Dominique ?

Le ministère de la Santé et le ministère de l’Environnement de la Dominique attendent les résultats d’un test, suite à la découverte de l’hantavirus, similaire à la leptospirose sur l’île. Une personne serait décédée du virus à l’hôpital Princess Margaret à Roseau à la Dominique.

Selon nos confrères de Dominica News Online, une personne serait décédée à l’hôpital Princess Margaret à Roseau à la Dominique après avoir contracté l’Hantavirus, similaire à la leptospirose.

Actuellement, le ministère de la Santé et le ministère de l’Environnement attendent les résultats d’un test préliminaire afin de confirmer ou pas s’il s’agit réellement de ce virus.

Dans un communiqué ils indiquent qu’une enquête épidémiologique n’a pas trouvé d’autre cas sur l’île et conseillent à tous les dominicains d’avoir une excellente hygiène et de signaler toute infestation de rats au bureau de la santé environnementale.

Selon le Ministère de la Santé, la maladie ne se transmet pas d’une personne à l’autre et le mode de transmission du virus est similaire à celui de la leptospirose.

Comment les hantavirus pénètrent-ils dans l’organisme humain?

Les humains peuvent contracter une infection à hantavirus en inhalant des gouttelettes de salive ou d’urine en suspension dans l’air, ou des poussières d’excréments provenant de rongeurs sauvages infectés, en particulier la souris sylvestre. La transmission peut également survenir lors d’un contact direct entre une matière contaminée et la peau non intacte (éraflée), ou encore, par ingestion d’aliments ou d’eau contaminés.

Aucun cas de transmission de personne à personne n’a été signalé en Amérique du Nord. Quelques cas du SPH survenus en Amérique du Sud donnent à penser qu’il est possible que les hantavirus se transmettent de personne à personne. Cela dit, les virus isolés en Amérique du Sud sont génétiquement différents de ceux décrits en Amérique du Nord.

Qu’est-ce qu’un hantavirus?

Un hantavirus est un virus présent dans l’urine, la salive ou les excréments de la souris sylvestre et de certains autres rongeurs sauvages infectés (rats-cotonniers, oryzomys du sud-est des États-Unis, souris à pattes blanches et campagnols à dos roux boréal).

Il entraîne une maladie pulmonaire rare, mais grave, appelée syndrome pulmonaire à hantavirus (SPH). Les hantavirus ne peuvent pas demeurer actifs très longtemps une fois hors de l’organisme hôte (moins d’une semaine à l’extérieur, et seulement quelques heures s’ils sont directement exposés aux rayons solaires).

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité