Épidémie de conjonctivite déclarée en Martinique

Une épidémie de conjonctivite touche en ce moment la Martinique. Même si deux communes de l’île (le Marin et le François) sont les plus touchées, le virus se propage rapidement. Les brumes de sable sont-elles responsables ?

L’incidence cumulée moyenne au cours des deux dernières semaines est de 10 cas pour 10 000 habitants sur le département de Martinique.

Marin et François sont les communes de Martinique actuellement les plus touchées. Une incidence deux fois supérieure à l’incidence départementale est observée sur la commune du Marin (41 cas / 10 000 habitants) et une incidence cumulée de 35 cas/ 10 000 hab. est observée sur la commune du François.

L’épidémie n’a pas encore diffusé sur l’ensemble du territoire puisqu’une quinzaine de communes n’ont rapporté aucun cas évocateur de conjonctivite infectieuse au cours des 2 dernières semaines (S2017-20 et S2017- 21).

Le Nord de l’île semble encore épargné par l’épidémie, le nombre de cas évocateurs de conjonctivite se concentrant davantage sur la partie centrale et le sud de l’île.

Qu’est-ce que la conjonctivite ?

La conjonctivite est une inflammation de la membrane recouvrant la face antérieure de l’oeil et l’intérieur des paupières.

Elle peut être provoquée par un virus (conjonctivite virale), une bactérie (conjonctivite bactérienne), une allergie (conjonctivite allergique) ou une irritation.

La conjonctivite provoque une rougeur de l’oeil et peut être accompagnée des symptômes suivants : démangeaison, écoulement clair ou purulent, paupières collées, vision floue.

Les épidémies de conjonctivite sont plus généralement virales, causées par des adénovirus et des entérovirus. Les entérovirus sont très contagieux. Ils se transmettent principalement de personne à personne lors de contacts rapprochés.

Ils survivent plusieurs heures dans l’environnement extérieur et peuvent se transmettent de manière indirecte via des objets contaminés (poignées de porte, ustensiles, mouchoirs, serviettes, etc.)

Ces épidémies surviennent principalement dans des régions à forte densité de population avec un climat tropical, chaud et humide. Il s’agit d’une maladie fréquente qui est majoritairement sans danger pour la vision en l’absence de complications.

Laissez votre avis
Fermer

Adblock détecté.

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.